Permis de conduire moins daffections médicales incompatibles avec la conduite

first_imgPermis de conduire : moins d’affections médicales incompatibles avec la conduiteFrance – La liste des “affections médicales incompatibles avec l’obtention ou le maintien du permis de conduire” a été retravaillée et assouplie par arrêté. Elle autorise désormais les personnes souffrant de trois affections autrefois rédhibitoires à conduire.Depuis mercredi 15 septembre, les personnes souffrant de troubles de la vision, d’épilepsie et de diabète peuvent désormais prétendre au permis de conduire puisque ces affections ne sont plus listées comme “incompatibles” avec la conduite.À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?Une nouvelle annoncée par la délégation interministérielle de la sécurité routière et par la Direction générale de la santé, qui ont voulu prendre en compte “l’évolution des connaissances scientifiques et des pratiques médicales de traitement de ces affections”.Des contrôles médicaux réguliers L’AFP précise les modalités de l’arrêté : “Pour la vision, les normes adoptées permettent une prise en compte plus globale des fonctions visuelles. Refuser l’aptitude à la conduite sur base d’un seul critère, sans tenir compte des autres, ne correspondrait plus à la réalité d’aujourd’hui ; en effet, une faiblesse sur un point précis, comme une acuité visuelle limite, peut souvent être compensée par de bons résultats pour d’autres critères, comme le champ visuel, la vision crépusculaire, la sensibilité à l’éblouissement et aux contrastes, par exemple”. Un contrôle médical effectué tous les 5 ans est demandé aux personnes souffrant de diabète tandis que les personnes épileptiques pourront se présenter à l’examen du permis de conduire après une période de 5 années sans crise. Le 16 septembre 2010 à 11:53 • Emmanuel Perrinlast_img read more